Accueil

Accueil

Le laboratoire de Mathématiques et Informatique pour la Complexité et les Systèmes (MICS) a été créé pour développer et structurer la recherche en mathématiques appliquées et en informatique de CentraleSupélec.

Son axe de recherche principal est la modélisation, la conception et la simulation de systèmes complexes, qu’ils soient issus du vivant, de l’industrie, des systèmes d’information ou des organisations socio-économiques.

Pour atteindre ce but, les chercheurs du laboratoire MICS effectuent leurs recherches dans plusieurs directions complémentaires, parmi lesquelles on peut citer:

  • l’étude de propriétés empiriques des systèmes complexes ;
  • la modélisation à partir des données ;
  • l’abstraction de la notion de complexité ;
  • l’élaboration d’objets mathématiques représentant des systèmes complexes ;
  • la simulation numérique et le calcul scientifique ;
  • la visualisation et conceptualisation de données massives, non structurées.

Pôles de recherche et équipes

Le laboratoire MICS est structuré sous la forme de trois pôles de recherche :

  • Équations aux Dérivées Partielles et Analyse Numérique
  • Informatique
  • Probabilités et Statistique

Certaines activités de recherche, généralement motivées par des domaines applicatifs précis, sont structurées sous la forme d’équipes de modélisation :

  • Biomathematics – Modélisation mathématique et inférence statistique pour les systèmes et données biologiques.
  • FiQuant – Modélisation en finance quantitative.
  • LogiMAS – Approches logiques pour la modélisation et l’analyse des systèmes et des données.

La page « équipes du laboratoire MICS » est consacrée à ces pôles et équipes

Partenariats et collaborations

Des collaborations fortes existent entre le laboratoire MICS et ses partenaires extérieurs, qu’ils soient académiques ou industriels :

  • des relations étroites avec une ou plusieurs équipes de recherche du CEA, de l’ENS Cachan, de l’institut Telecom, de l’École Polytechnique, de l’INRA, de l’Université Denis Diderot, l’UPMC, l’Université Paris Sud Orsay…
  • des associations structurantes avec des partenaires industriels tels que BNP Paribas, Safran, Syngenta, CybeleTech…

Les commentaires sont clos.